La Pléiade Obsidienne

La Pléiade Obsidienne | Guilde RP sur La Confrérie du Thorium | World Of Warcraft
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lordaeron Kaien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kardrem
Orc | Chaman
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 29
Localisation : Dans ton cul !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Lordaeron Kaien   Sam 21 Oct - 19:54

600 ans avant qu'Azeroth ne soit ce qu'elle est maintenant, naquis Kaien, fils de Zeinheron.

Il était issu d'une race appelée "Onis", race dont la particularité principale était d'être dotée d'ailes, et ressemblant sous tous les autres aspects à des êtres humains.

Zeinheron faisait partie de la garde personnelle du Seigneur Larkedish, maître en son temps des régions regroupant toute la partie nord des royaumes de l'est et une partie des terres désormais Naines. Le Seigneur Larkedish fut un exemple évoquant de la puissance Onissienne, imposant son pouvoir aux autres races et dominant en tyran sur les royaumes de l'est, qui n'étaient, hors de son royaume, qu'un hamas de régions dirigées anarchiquement par un clan ou un autre.

Les siècles passèrent sous le règne totalitaire et implaquable de Larkedish. Zeinheron commençait à se faire vieux, et Kaien, au cours de batailles titanesques et d'une violence incomparable, grandit et devînt un Seigneur de guerre affirmé, digne héritier de son père. Malheureusement, tout règne, comme toute vie, naît pour retourner à la poussière.

Les peuples de Kalimdor et des terres au sud des royaumes de l'est commençaient à développer ensemble des plans de bataille, pour reprendre petit à petit ce que Larkedish leur avait prit au nom de sa grandeur. Larkedish, lui, restait inssassiable de pouvoir, et impassible devant l'horreur qu'engendraient ses armées. Son ego démesuré lui inspira alors l'attaque de la terre des Etre Anciens, les Banshee. C'était là l'erreur de trop.

~¤O¤~


Un conseil eu lieu, un conseil historique dans l'histoire d'Azeroth, mais effacé par le temps et les mensonges. Tous les hauts dirigeants des peuples d'Azeroth, laisés par Larkedish, prirent d'un commun accord la décision de déclarer une guerre ouverte et totale au Seigneur Noir et son armée.

Trois lunes plus tard, les troupes de front de l'armée Onissienne furent repoussées jusqu'aux frontières de leur royaume, perdant, face au surnombre de races efficassement organisées et commandées, toutes les terres prisent en trois années de croisade. Des régiments entiers, envoyés pour prendre le contrôle des avant-postes Banshee, furent totalement décimés. Larkedish commençait, pour la première fois depuis des siècles de règne, à douter de sa toute puissance.

Kaien, parvenu au rang de Haut Seigneur de guerre, s'était épris d'une jeune humaine, qui officiait en tant que servante dans son domaine. Il l'aimait d'un amour sincère, outre-passant la race, le rang et le sang. Elle aussi l'aimait, mais d'un amour plus distant, presque forcé, mené par la peur. La vie était plutôt plaisible, dans ces terres reculées.


~¤O¤~


Mais un matin, un messager vînt à la porte du domaine. Il portait un pli de Larkedish lui même, lui annonçant la mort de son père, tué en essayant de défendre le dernier poste Onissian, sur le front. Kaien n'en croyait pas ses yeux. Comment un Onis, Seigneur de la garde personnelle de Larkedish avait pu périr au combat, face à de misérables sous-races telles que celles des nains, des humains ou des elfes. Son sang ne fit qu'un tour. Il saisi sa lame et trancha d'un coup net le cou du messager, qui n'eu que le temps de comprendre qu'il apportait une mauvaise nouvelle.

Déployant ses ailes et portant les mains au ciel, Kaien poussa un hurlement qui terrifia tout être à moins de cinquante mètres. En reprenant son souffle et en essuyant ses larmes, il vit que la lettre comportait une partie supplémentaire. En lisant, Kaien compris que le Seigneur Larkedish souhaitait qu'il parte à son tour au combat, défendre la grandeur Onissienne.

Au nom de son père et de sa puissante patrie, il décida de partir, et de tuer tout être qu'il croiserait ne portant pas d'ailes ou ne jurant pas allégence aux Onissians. Il embrassa sa tendre humaine, bénit une dernière fois son domaine et tous les êtres y vivant, et partit, escorté par son infanterie venue le chercher aux aurores.


~¤O¤~


Kaien était arrivé, escorté de ses troupes d'élite, au frontière de leur royaume. Sur des kilomètres, on appercevait que des champ emplis de cadavres onissians, humains, nains et elfes. Tous étaient mêlés dans un bordel sans nom. Des corniaux rongeaient les chairs rompues de ces hommes et femmes, tous sacrifiés pour une cause les dépassant. L'air humait la mort, une mort malsaine et répugnante.

A quelques kilomètres des postes Onissians, les fortins de ce que Larkedish appellait "l'alliance" pullulaient. Le peu d'êtres vivants que l'on devinait au loin semblait errer sans but, totalement perdu dans l'horreur d'un guerre dont on avait oublié le sens. Du moins, c'était l'impression que l'alliance donnait à Kaien. Mais cette apparente faiblesse ne lui inspirait aucune pitié. Au contraire, plus le temps passait à attendre, plus son envie de tuer grandissait. Il était désireux de venger la mort de son père, il était désireux d'ôter la vie.

Deux jours passèrent avant que la moindre bataille n'eut lieu. L'alliance décida enfin depasser aux armes et de tenter une entrée dans les tranchées ennemies. Un no-mans-land de quatre kilomètres séparait les deux factions. C'est sur ce terrain que reposaient les cadavres en putréfaction des 2000 soldats déja sacrifiés aux noms de Seigneurs que l'on ne voyait jamais, et sur ce même terrain que de nouveaux cadavres allaient bientôt rejoindre les anciens.


~¤O¤~


Kaien était jouasse. L'excitation montait d'un cran chaque fois qu'il entendait les aboiements des généraux allianceux, ordonnant à leurs subordonnés de replacer tel ou tel régiment. Il aiguisait sa lame noire frénétiquement, presque de façon psychotique. Ses yeux devenaient rouges d'impatience. Il avait envie de tuer, purement et simplement.

Le commandant en chef des armées de l'alliance ordonna l'assaut. Cinq troupes décolèrent à toute valdingue, fonçant droit sur le poste plus proche. Dix secondes plus tard, cinq autres troupes partirent, en direction du nord-ouest, vers le second poste. Dix autres secondes plus tard, cinq autres troupes, en direction du nord-est. De toute évidence, l'alliance savait s'organiser, et anéantir le commandement était une priorité stratégique.

Kaien prit une grande inspiration, fixant l'horizon et les hordes allianceuses venant dans leur direction. Il regarda l'un de ses hommes. Celui-ci lui souriait, comme si la mort ne pouvait l'atteindre, et qu'il ne redoutait pas de souffrir, d'être mutilé, ou de périr torturé. Cet homme ne donnait que plus de confiance à Kaien. Il savait que quoi qu'il arrive, l'ennemi ne passerait pas. Le Lordaeron Kaien déploiya ses ailes noires, et prit son envol.


~¤O¤~


Fonçant à toute allure dans la mêlée, Kaien tranchait une tête entre chaque battement d'aile. Il était, comme ses troupes d'élite, totalement hors d'atteinte de ces misérables bipèdes. L'alliance ne faisait que subir les coups de longues lames noires des faucheuses ailées. Tout semblait joué d'avance. Mais une légère fatigue s'installa chez Kaien. Il venait de passer trente minutes à voler à toute allure, coupant, tranchant, éviscérant tout ce qui était à portée de lame. Ses ailes commençaient à devenir lourdes.

Il se posa alors à terre, au beau millieu de la bataille. Les troupes allianceuses étaient déja fortement réduite. Les Onissians sont réputés pour clore rapidement leurs batailles.Etrangement, dans la violence du combat, il pu se reposer quelques minutes, aucune épée ne semblant vouloir l'éfleurer... Il se sentait comme divin, intouchable, inébranlable. Une fois son souffle reprit, il repartit au combat, plus véloce et violent qu'au début.

Sa longue lame noire transperçait, étripait, tranchait, lacérait tout. Kaien n'avait presque plus conscience de ce qu'il tuait... Il avait même du pourfendre quelqu'uns de ses propres soldats au cours de son sanglant délire. Les troupes de l'alliance qu'il approchait étaient terrifiées à sa simple vue. Kaien était en transe...


~¤O¤~


Pas loin d'une heure après le commencement de la bataille, les troupes de l'alliance étaient emputées de 75% de leurs effectifs. Ce qui devait être de la défense pour les Onissians ressemble maintenant à une invasion des terres ennemies. Tout semble perdu pour les humains et leur cohorte.

Kaien vient de reprendre ses esprit depuis quelques minutes. Il réalise que l'offensive ennemie est un échec, et qu'ils sont en sous-nombre. Dans le fracas des os qui craquent, des cris atroces des mourrants, Il perçoit les hurlements du Commandant en chef allianceux, qui tente tant bien que mal de réorganiser le reste de ses troupes, afin d'effectuer un repli stratégique incertain.

Le Lordaeron s'abaisse alors, déploie ses immenses ailes et décolle. Lame tendue vers l'avant, il s'abat sur le Commandant comme un aigle sur une proie, et le transperce de part en part. La proie agonise. Kaien le fixe, et prononce quelques mots :

" - Kaien : Prête tu allégeance au Seigneur Larkedish et aux seigneurs
Onissians ?

- Commandant Dulen : Plutôt mourir que de servir ce monstre...

- Kaien : Soit ! "

Kaien le saisi par les cheveux, les tire de la main gauche, et effectue un mouvement de recule avec le bras droit. Dulen observe, totalement impuissant, à ce qui semble être sa fin. La pointe de la lame noire du lordaeron se pose lentement sur la gorge de la proie. Puis, dans un puissant mouvement, Kaien transperce la gorge du commandant, enfonçant sa lame jusqu'a la garde. Dulen suffoque, pousse un dernier râle d'agonie, et sombre.


Les troupes ennemies sont en déroute. Tout commandement est réduit à néant. La victoire est totale. Ou presque.


~¤O¤~


Kaien se sent soulagé de voir que même le surnombre d'une armée, aussi motivée soit elle, peut être anéanti en quelques heures à peine. Il se demande comment son père a-t'il pu défaillire contre de tels adversaires. Il ne comprends pas.

Le soleil est sur le point de commencer à se coucher... Les soldats Onissians ramassent les dépouilles de leur frères, tombés quelques heures plus tôt. Et Kaien remue encore et toujours cette pensée dans sa pensée...

" Comment a-t'il pu perdre... ?"

Fixant le sol, perdu dans ses pensées, Kaien est soudain tiré de ses songes par un bruit sourd et lointain. Un léger tremblement accompagne ce bourdonnement indiscible. Que peut il bien se passer au delà des collines ? Tout le monde regarde en direction de ces collines... Tout le monde perçoit ce son qui n'aspire pas confiance.


~¤O¤~


Tous les hommes à moins d'un kilomètre des collines prennent leur envol, pour aller voir ce qui produit ce son étrange. Kaien lui aussi. Arrivés assez haut pour avoir une vue d'ensemble, tous les soldats Onissians présent on la même réaction... L'expression de leur visage passe du simple questionnement au totale hébètement. Kaien est sur le cul.

Sur plus de dix kilomètres, un titanesque bataillon d'humains, de nains, d'elfs, mais aussi et surtout de démons, apparaît. Ils font marche en direction du Lordaeron et de ses hommes. Aucun Onissian n'avait jamais de telles créatures. Toutes de roches constituées, semblant se consumer dans un feu verdâtre de puanteur... Ce furent en fait des invocations démonistes.

En tant normal, les humains démonistes des îles, se trouvant entre les royaumes de l'est et les terres de Kalimdor, restaient reclus, en communauté sectaire et fanatique... Il semblait totalement fou que l'alliance, même désespérée, eu fait appel à ces démons. Kaien commençait à comprendre ce qui avait pu arriver à son père. Et il prie de tout son coeur pour s'être trompé...


~¤O¤~


Mais c'était bien cela... Des invocations démoniaques. Le premier reflexe des Onissians fut de retourner aux postes avancés, pour alerter les autres et se préparer à faire face à un assaut des plus dévastateur. Kaien fit envoyer un messager au premier poste de commandement, à dix kilomètres de là. Des renforts étaient plus que nécessaires.

Les Onissians en poste se tenaient prêts, et malheureusement pour eux, Kaien savait que les renfort tarderaient à venir et qu'il leur faudrait faire face à un assaut directe. Il prépara ses hommes, leur expliqua quelle tactique ils allaient emprunter afin de contenir du mieux possibles les forces ennemies. Il se préparait aussi à l'inéluctable : la mort.

On pouvait ressentir un certain stresse chez les Onissians... Il furent habitués à combattre à "armes presques égales". Ils devaient maintenant faire avec le surnombre de l'alliance et sa force de frappe titanesque. Le combat précédent n'était en fin de compte qu'un échauffement. une plaisanterie presque, comparé à ce qui les attendait. Le doute s'installait.


~¤O¤~


Le messager mettrait dix minutes à arriver au campement. Il en faudrait cinq aux généraux le temps de se concerter. Et enfin vingt minutes le temps de voir arriver les renforts... Le temps était compté et l'ennemi était déjà arrivé au sommet des collines. Ce même homme qui souriait quelques heures plus tôt à Kaien, était maintenant pâle comme un linge. Son courage, sa ferveur et son appétit de bouffer de l'allianceux étaient réduits à zero.

En regardant au loin, on pouvait constater que les collines étaient devenues noires de monde. En plein millieu de cette gigantesque ombre sur un fond de soleil couchant, un homme, entièrement vêtu de blanc, s'avance. Il regarde ses hommes, prêts à mourir pour leur cause. Il regarde ensuite en direction des Onissians, lève un bras, et hurles ces quelques mots :

" Que par la main de la justice périssent les apôtres de Larkedish, le Seigneur tyran ! "

Son bras s'abaisse alors, et il disparaît dans un océan d'ombres. Ces ombres sont celles des milliers de corps lancés à l'assaut des postes avancés Onissians. Il n'y a cependant pas un bruit. On entends Kaien déglutiner à 3 mètres. Il commence lui aussi à stresser...


~¤O¤~


Le son des cris humains, nains et elfs réunis commencent à se faire entendre. Le bronbissement produit par les démons commence à devenir distinct et constant. Mais Kaien doit rester concentré. C'est de lui que dépendent les premières lignes. Si il échoue la, l'ennemi pourra s'insinuer jusqu'aux plaines de Démagore et tout envahir sans difficulté.

Il ordonne à ses hommes de se préparer à lancer la contre-offensive. Cette dernière n'a que peu de chances de fonctionner. Mais si elle fonctionne, elle pourra ralentir l'ennemi suffisament pour que, peut être, des renforts arrivent. plus qu'un kilomètre et l'alliance est aux portes des postes avancés. Kaien ordonne d'exécuter la manoeuvre prévue.

Tous les Onissians disponibles prennent leur envol, les bras chargés d'explosifs. Arrivés à quelques mètres à peine de l'ennemi, ils commencent à lacher de façon éparce les explosifs. Non pas sur les soldats de l'alliance eux même, les pertes seraient trop mineures pour affecter leur assaut. Mais sur le champ de bataille directement, pour rendre totalement impratiquable le terrain.


[HRP : Je dois écrire la fin sur une autre page, celle-ci étant devenue trop longue]


Dernière édition par le Dim 22 Oct - 18:48, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dendroth
Mort-Vivant | Guerrier
Mort-Vivant | Guerrier


Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Lordaeron Kaien   Sam 21 Oct - 22:02

J'attends cette suite avec impatience, ô Kaien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bron
Tauren | Chasseur
Tauren | Chasseur
avatar

Nombre de messages : 258
Date d'inscription : 04/09/2006

MessageSujet: Re: Lordaeron Kaien   Dim 22 Oct - 9:48

Jolie, bien écrit et quelle imagination, vivement la suite ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kardrem
Orc | Chaman
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 29
Localisation : Dans ton cul !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Lordaeron Kaien   Dim 22 Oct - 18:21

Le premier lâcher d'explosifs s'est bien déroulé. En s'écrasant au sol, les bombes ont superficiellement entâmé le terrain, et les cadavres qu'il restait sur place se sont embrasés comme de la paille, bloquant l'ennemi derrière un rideau de flammes. Mais ce n'est pas suffisant, ça ne les arrètera pas. Kaien ordonne alors un second passage. Et c'est qu'il doute de la viabilité de son plan.

L'ennemi a vu la première manoeuvre, et a directement compris le but de la tactique. Ce deuxième passage risque d'être fatale aux Onissians cette fois, les démonistes ayant le temps de préparer une contre-attaque anti-aérienne. Et en effet, ces derniers se sont organisés. Kaien et ses hommes tentent tout de même. Si le deuxième lâcher atteint son but, le terrain sera cette fois profondément endommagé, le rendant pour un bon moment impratiquable.

Comme Kaien l'avait prévu, à peine 2/3 des bombes sont lâchées, le tiers restant de ses hommes étant déjà tombé au sol en approchant. Il se dit que finalement ça se passe comme prévu, et qu'ils ont en partie réussi à les arrêter. Erreur. Tous les démonistes, dans un élan synchronisé, lancent en même temps leurs traits d'ombre. Les Onissians sont heurtés en plein vole et beaucoup s'éffondrent au sol.


~¤O¤~


Kaien y échappe comme il peut. Il vole à toute allure entre les tirs, esquive de son mieux. Mais subitement, une châleur intense l'enveloppe. Il ne comprends pas d'ou vient cette châleur. Plus les secondes passent, et plus elle devient importante, et commence à le brûler.

Kaien réalise soudain qu'il est la victime d'une immolation et qu'il brûle en plein vol. Ses ailes sont rongées par les flammes, il commence à ne plus contrôler ses mouvements. Enfin, comme ses hommes, il s'éffondre au sol à toute vitesse, et le heurte comme une pierre. Il agonise à son tour.

Il ne comprends plus rien, il ne ressent plus que cette châleur intense au travers de tout son corps. Quelques minutes plus tard, la châleur arrète de l'envelopper, et la douleur la remplace. Ses chairs, calcinées pendant plus de dix minutes sont désormais à nu. Il souffre. Il hurle. Il ne souhaite que mourir. Il perçoit les humains et leur cohorte passer au loin... contournant les ravages qu'ont engendrées les bombes sur le terrain. Un Nain s'approche de lui. Il le regarde quelques instance, lui crache dessus puis s'en va, le laissant pour mort.

Kaien réalise qu'il vient de faillir à sa tâche, et que l'ennemi continue d'avancer. Il entends les Invocation démoniaques s'attaquer aux bâtisses, détruisant tout sur leur passage. Des hurlements aussi. Certainement ceux des renforts, qui sont bien arrivés mais qui ne peuvent eux aussi rien faire face au surnombre de l'ennemi. Kaien continue d'agoniser, seul, et son esprit sombre dans l'inconscience... Il se meurt.


~¤O¤~


Il perçoit un son... doux... mélodieux... le chant d'un oiseau. Il ouvre un oeil. Puis le deuxième. Il regarde autour de lui, la vue encore embrumée, comme lorsqu'il réveillais au petit matin. Il ne reconnait rien, et ne comprends rien. Quelques instants plus tôt, il gisait sur un champ de bataille, agonisant. Et là, il se retrouve au fond d'une crypte.

En regardant ses mains, il constate avec dégoût qu'elles sont en partie décomposées, qu'il leur manque de la chair par lambeaux. En examinant le reste de son corps, il comprends qu'il a changé.

" Comment puis-je me mouvoir ? Ma chair est totalement rongée, mes muscles atrophiés et mes os à nu... Quel maléfice est-ce donc ? " pense t'il.

Totalement hébété, il avance, lentement... Un escalier se présente à lui. Il en gravit alors les marches. Arrivé au bout de cet escalier, il est à l'extérieur et entre voit un sous-bois, ainsi qu'un homme, dans le même état que lui, lui faisant un signe de la tête. Il s'en approche et commence à begailler :

"- Kaien : Que...qu...qu... que m'est-il... il...

- Mordo : Que vous est-il arrivé ? C'est simple, vous avez péri et nous vous avons ramené. Nous avons besoin de votre corps en putréfaction afin de servir la cause de la Dame Noire.

- Kaien : Quoi ? "


~¤O¤~


Kaien ne saisissait rien... Il était totalement perdu. Il passa plus d'une heure à parler avec le Fossoyeur Mordo. Ce dernier lui expliqua que des siècles s'étaient passés depuis la fin du règne de Larkedish. Que les Onis avaient totalement disparus et que le seul représentant de cette race encore en vie se nommait Varimathras [Mais qu'il était le produit de sang Onissian et de magie démoniaque, n'ayant plus grand chose avoir avec la race originelle].

Qu'il est le bras droit de Dame Sylvanas Windrunner, elle aussi dernière représentante de sa race, les Banshee [Contre qui les elfes de sang se sont retournés, et conduisirent au génocide] et qu'elle a prit le commandement de ce que l'on appelle désormais "Les Réprouvés".

Kaien posa des questions à Mordo sur ce qu'avait pu devenir son domaine, sa tendre moitié et ses domestiques. Mordo n'en savait rien. Mais il pu expliquer à Kaien comment il était arrivé ici, il y a tellement longtemps :

" Mordo : Huuuuum, donc. D'après les dires de ce vieux document, vous auriez été apporté ici par un petit groupe d'humains. Une femme semblait vous accorder beaucoup d'attention, même une fois mort héhéhé ! Elles ont des goûts étranges quand même... Ha, oui ! il ont fait mention de quelques modifications anatomiques... Il semblerait qu'il vous aient tranché quelque chose... Je ne vois pourtant aucune absence... Serait-ce innaparent ? "


~¤O¤~


Kaien jette un oeil dans son dos et remarque en effet qu'il lui manque ses ailes... En palpant maladroitement ses homoplates avec sa main droite, il sent des formes, mal coupées et totalement irrégulières. Il ne s'était même pas rendu compte de l'absence de ses ailes. Il était devenu totalement insensibles à la douleur.

" Mordo : Si je me souviens bien, quelques personnes firent ceci à des survivants Onis dans le passé. Pour qu'ils puissent survivre parmis les humains sans risquer d'être brulés vifs en place publique ! D'autres leurs coupaient les ailes pour pouvoir les enterrer dignement. Les soldats humains brûlaient tous les cadavres Onis qu'ils trouvaient..."

Kaien se dit alors que sa cher et tendre avait du partir à sa recherche... Trouver sa dépouille sur ce champ de bataille et, à l'aide de quelques fidèles domestiques, le transporter dans un sépulcre. Ils lui taillerent les ailes, afin qu'il ne soit pas brûlé par les soldats de l'alliance. Il fut enterré, et oublié.


~¤O¤~

Il erra quelques heure dans le Glas... ne sachant que faire. Il pensa à se donner la mort, mais se dit que vu sa situation, cela ne n'aboutirait certainement à pas grand chose. En voyant un oiseau voler d'arbre en arbre, dans ces régions désolées par la mort, il songea qu'il y avait toujours de l'espoir. L'espoir que peut être sa moitié, ou un frère d'arme, ai comme lui survécut. Il prit une profonde inspiration, et avança.

Il venait de décider qu'il commencerait une nouvelle vie.


[HRP : Voilou, c'est enfin fini ! Me concernant, je m'appelle Simon et suis agé de 19 ans. Je ne suis pas, à la base, très axé RP, mais je me dit que ce pourrait être un aspect très interressant du jeu. Je me présente donc à vous en simple péon et vous demande asile au sein de votre guilde.

Je suis disponible tous les jours jusqu'aux alentours de minuit. Sauf à partir de mi-novembre, voir plus tôt ou je ne serait présent en ligne que de 19h00 à 24h00. Je suis originaire du server Garona, que j'ai fuit à cause de sa "Kikoolol Attitude", que je ne supportais plus.

J'ai un attrait prononcé pour le farming et l'investissement dans mes guildes. Le principe des events, nécessitants pas mal d'objets LQE me plait assez, n'étant pas très porté sur les possessions matérielles.

Merci à tous d'avoir passé du temps à lire ce BackGround assez conséquent (mon premier il faut dire) et j'espère vous voir bientôt InGame. Bonne continuation !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dendroth
Mort-Vivant | Guerrier
Mort-Vivant | Guerrier


Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Lordaeron Kaien   Dim 22 Oct - 21:34

Dendroth dit : Impressionnant.... c'est peu dire. Pour des *tousse* raisons internes, les inscriptions sont fermées jusqu'au 1er novembre. Cependant, je suis impatient de te rencontrer... ou de déléguer la chipie pour le faire.

Luthèce dit : Ouuh, un ancien héros de guerre ! ténébreux et malheureux !
adepte de farming intense en plus !
oooh... /love
*sautille partout autour du nouveau venu en criant*
Youpi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ranjin-Woegrim
Troll | Voleur
Troll | Voleur
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 27
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Lordaeron Kaien   Dim 22 Oct - 22:12

Au plaisir de se rencontrer Kaien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kardrem
Orc | Chaman
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 29
Localisation : Dans ton cul !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Lordaeron Kaien   Lun 23 Oct - 0:08

Je suis réellement enchanté de vos réactions et ai sincèrement hâte de rencontrer chacun de vous, dans l'hypothétique mesure ou je pourrais être des votres. Au plaisir de vous voir prochainement.


Sanglantement votre, Kaien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lordaeron Kaien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lordaeron Kaien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Inactif] Crépuscule de Lordaeron
» (Projet) Expedition militaire en Lordaeron.
» La Flamme de Lordaeron - Event RP (PVP ?) - 28/09
» [Video] La rédemption de Lordaeron presents... !
» Le Renouveau de Lordaeron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pléiade Obsidienne :: Forums RP :: Sous la Pléiade...-
Sauter vers: