La Pléiade Obsidienne

La Pléiade Obsidienne | Guilde RP sur La Confrérie du Thorium | World Of Warcraft
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Khaëlia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Khaëlia
Elfe de sang | Chasseuse
avatar

Nombre de messages : 173
Age : 34
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Khaëlia   Lun 15 Jan - 18:42

Bien le bonjour noble assemblée…

Une Elfe de Sang s’avance d’un pas léger et silencieux

Je me nomme Khaëlia, vous voulez savoir qui je suis ? Eh bien, écoutez donc mon histoire, si cela ne vous ennuie pas bien sûr…

Comme bon nombre d’entre vous certainement, mon histoire peut se résumer en un long voyage, parsemé d’événements et de rencontres, parfois intéressantes, et parfois sanglantes…

Tout a commencé dans un petit village retiré du monde, caché dans une forêt dense et paisible, éloignée des dangers qui guettent, des conflits et guerres de ce monde. J’étais là, assise, adossée au pied d’un grand chêne regardant le ciel. La vue m’offrait à travers les branches et les feuilles, par cette nuit si claire, un décors merveilleux, un ciel bleu nuit criblé d’étoiles scintillantes. C’est à cette vision que mon esprit se mit à divaguer, me plongeant au plus profond de mon âme…

Qui suis-je réellement ? Quel est mon age ? Cent ou cent vingt ans probablement… Je suis si jeune, mais alors, quelle est cette impression de lourd passé qui pèse sur mes épaules ? Et ces marques, d’où viennent-elles ?

Khaëlia lève ses bras un après l’autre, les regardant avec attention

Ces cicatrices dispersées un peu partout sur mon corps, d’où viennent-elles ? Pourquoi est-ce que je ne me souviens de rien ? Ce jour où je me suis réveillée, je ne savais rien du passé…
Oui, ce jour-là, pourquoi étais-je ici, sans le moindre indice de mon passé, sauf ces marques, ces cicatrices horribles qui essaient de me dire quelque chose, qui essaient de m’en apprendre sur moi-même, mais je ne les comprend pas…

Je me suis réveillée sur un lit, dans ce village où je vis actuellement, j’ai été recueillie par ces confrères, isolés du reste du monde, qui m’ont toujours caché la vérité, peut-être pour mon propre bien. Mais je les croyais, du moins pendant les premiers temps.

Je me promenais souvent dans les bois alentours, je chassais le gibier pour me nourrir, certains disaient même que j’étais plutôt adroite l’arc en main, je n’ai pourtant suivi aucun entraînement, peut-être une nouvelle fois un héritage de mon passé oublié.
Un jour, au cours de ces chasses, je suis tombée sur un bébé ou du moins une très jeune panthère noire. Il est étrange de trouver ces bêtes si proche d’un village. Elle semblait être abandonnée ou perdue. A ma vue elle ne semblait pas du tout effrayée, je lui ai donné quelques animaux fraîchement chassés, elle semblait affamée. Puis elle semblait décidée à me suivre, j’ai donc décidé de la garder et de la nourrir, elle n’aurait probablement pas survécu bien longtemps sans ses parents pour lui apprendre la chasse.

Bien des années ont passés depuis ce jour, Fëwindel, la panthère noire, est devenu mon fidèle compagnon, et mon meilleur ami. Il me suivait partout, nous étions devenu inséparables.
C’est alors que des rumeurs étrange circulaient au village, des rumeurs qui parlaient de la réunification des Elfes de Sang sous une seule et même bannière, une seule et même puissance. Comment cela pouvait être vrai ? On m’a toujours dit que nous étions les derniers survivants de notre espèce que ce village retiré nous cachait du monde, ce pourrait-il que cela soit faux ? Mais dans ce cas, pourquoi m’avoir caché la vérité ?
Tant de questions, mais demeurant toujours sans de réponse…cette idée de réunification de la puissance des Elfes de Sang hantait mes pensées jours et nuits. Je ne saurais jamais si c’était vrai si je reste ici, à ne rien faire… Il fallait que je prépare mon départ, mais discrètement.
En effet, si ces gens m’avaient toujours cachées de telles choses, que feraient-ils si je tentais de les quitter pour rejoindre ce qu’ils ne voulaient pas que je sache ?

J’écoutais partout ce que je pouvais apprendre sur ces rumeurs, je gardais une oreille tendue vers toutes les discussions afin de rassembler suffisamment d’informations sur la direction à prendre pour trouver ce lieu d’unification.
Après plusieurs jours d’enquête, je pensais tenir la bonne direction. Il n’était donc plus nécessaire de perdre encore du temps ici. La nuit tombée, je rangeais le minimum d’équipement pour cette expédition, j’appelais mon compagnon, et nous voilà partis sans le moindre bruit.

Ce voyage était long, mais inconsciemment, je trouvais les sentiers les plus faciles à emprunter, il était difficile d’expliquer cette sensation de facilité de déplacement, mais nous voyagions à bonne allure pendant plusieurs semaines. Puis au loin, une architecture qui me semblait familière se distinguait difficilement avec le lever du soleil qui accompagnait l’aube douce et fraîche. Il semblerait que nous ne soyons plus très loin désormais…
Nous avons continuer dans cette direction toute la journée, puis le soir vint, je préparais un petit feu pour cuir notre repas chassé du jour. Après avoir mangé je pris soin d’éteindre le feu, et je m’adossais au pied de ce grand Chêne, épuisée par cette marche incessante, Fëwindel s’était lui aussi allongé à côté de moi.

Alors que je détournais enfin mes yeux de ce ciel étoilé, je repris mes esprits. Il semblerait que très prochainement je trouverais en partie des réponses aux questions que je me pose…
Je commençais à m’endormir avec un léger sourire, certainement dû à ces efforts qui seront bientôt récompensés.

C’est alors qu’un bruit au loin, pourtant discret, me réveilla. Je me tenais là, un genou à terre, scrutant au loin, essayant de savoir qui était ici. Cette silhouette, aucun doute, il s’agit bien d’un Elfe, mais pourtant, quelque chose semblait perturber Fëwindel. Une peau plutôt sombre, une morphologie différente, il me semblait reconnaître des Elfes de la Nuit, mais pourquoi était-ils là ? Sans doute des éclaireurs venus espionner la réorganisation des Elfes de Sang, ces faux frères étaient désormais nos pires ennemis, mais comment pouvais-je savoir tout cela ? Tout semblait flou une nouvelle fois, je n’en connaissais pas l’origine, mais j’étais sûre de moi.

Soudain, un horrible sifflement vint troubler le paisible silence de la nuit, puis un bruit sourd non loin de moi attira mon attention. Fëwindel, mon plus fidèle allié, gisait sur le flanc, une flèche en travers de la gorge. Ces traîtres m’avaient encerclée, ils étaient bien plus que je ne le pensais. Mon meilleur ami était tombé, et j’étais à présent encerclée par ces maudits Elfes de la Nuit. La colère montait en moi d’une manière incontrôlée, des larmes vinrent brouiller mon regard, d’un geste insoupçonné et d’une rapidité terrifiante je saisis mon arc et je décochais une flèche. Dans un hurlement de douleur ma vision redevint plus claire et je vis un de mes ennemis au sol le crâne transpercé par ma flèche qui s’était logée dans la cavité orbitale. Ses compagnons arrivèrent sur moi, et toujours comme un réflexe je lâchais mon arc pour saisir mes dagues à la ceinture, j’esquivais le premier assaillant et accroupie je taillada son ventre, puis d’un bond je me releva en plantant une des dague dans le cœur du second. A quelques mètres de là, ce qui semblait être une prêtresse, prononça une incantation dans le but de guérir ses partenaires. En un instant j’accouru vers elle et telle une explosion de ma propre aura j’interrompis son sort, je me jeta sur elle et la plaqua au sol, ma dague sous sa gorge. Je pris le temps de regarder autour de moi, deux autres Elfes regardaient la scène sans pouvoir bouger, ils semblaient pétrifiés. Les fixant avec un regard noir, je fis glisser lentement ma lame sur la gorge de la prêtresse qui ne tarda pas à agoniser horriblement, crachant tout son sang. Les deux derniers s’échappèrent à la vue de ce spectacle morbide.

Durant cette bataille, je ressentis des visions de mon passé oublié, des visions de guerres, de sang, de frères tombés au combat. Voilà ce qui s’est passé, je faisais partie de l’armée d’élite des Elfes de Sang. Voilà d’où proviennent ces cicatrices, je fus terriblement blessé lors de ces combats sans fin. Voilà pourquoi j’étais si habile à l’arc et au combat. Puis mon regard se posa sur ma panthère, et je m’effondrais à ses cotés.

Je jure sur ton corps que je vengerais ta, mon seul ami, je ferais souffrir ces être infâmes en ta mémoire. Et comme nous nous le sommes promis, je rejoindrai cette nouvelle puissance Elfique qui se forme, j’honorerais cette promesse en ta mémoire…

Mais je n’atteindrais pas un tel but seule, je trouverais des amis sur qui compter, peut-être même que je trouverais une famille que je n’ai jamais eue… Qui sait, l’histoire réserve parfois des surprises dont nous sommes loin de nous douter…

_________________


Dernière édition par le Lun 19 Fév - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ranjin-Woegrim
Troll | Voleur
Troll | Voleur
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 26
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Khaëlia   Lun 15 Jan - 21:58

Bouhouou la honte un elfe de sang !! Laughing
Non je plaisante, avec des elfes comme toi la Horde n'aura pas l'air ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Khaëlia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Khaëslielle Douce-Aurore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pléiade Obsidienne :: Forums RP :: Sous la Pléiade...-
Sauter vers: